Les bienfaits de la Lecture

 Message du 10/06/20 13:43
> De : “Danielle
> A : “Reine”
> Copie à :
> Objet : RE: Re: LATULU
>
>Un grand merci pour cette nouvelle.
> Sortons nos déambulateurs nous allons en avoir besoin—————-
Le 07/06/2020, à 12:49, Reine a écrit :

 Oh j’espère que Christine me portera chance car j’ai encore des milliers de bouquins à lire !

>  

> Message du 07/06/20 12:05
> De : “Christine 
> A : “Reine”
> Copie à :
> Objet : Re: LATULU
>
>Bonjour Marie Reine Quelle bonne nouvelle
>Avec tous les livres que tu devores, et toutes les critiques que tu as la gentillesse de faire suivre,  tu nous enterreras tous ! Tu seras au moins bi centenaire…et tes lectrices assidues aussi Bravo !Aller, je retourne à mes lectures ….Bises et bonne journée  ( de lectures )Christine 

 En voilà une bonne nouvelle ! Je vais continuer à dévorer mes livres avec encore un peu plus de plaisir !

> >  

> > Marie Reine

> Message du 07/06/20 11:25
> > De : “robert et Yvonne
> > Objet : On en apprend tous les jours !
> >
> >
> >



    De la part de Joèl   > Message du 07/06/20 12:16
> De : joel
> A : “Reine” 
> Copie à :
> Objet : Re: LATULU
>
>> Hello! Je venais à peine de terminer mon précédent petit message que tombe devant mon nez celui qui prône la lecture comme “anti âge” (comme on dit chez l’Oreal). Non seulement cela ne me paraît pas stupide mais cela me semble évident. Nous sommes faits d’un corps et d’un esprit. Cutiver l’un et l’autre pour les faire fonctionner le plus longtemps possible paraît une solution logique! Une belle voiture neuve laissée immobile dans un garage sera souvent en moins bonne état de marche avec le temps, que celle qu’on aura entretenue en s’en servant. Alors lire, oui, mais en tentant de se rappeler ce qu’on lit et, si possible en s’en servant pour développer les capacités intellectuelles que tous nous avons. Merci du conseil, donc, même si je fais partie de ceux qui lisent plus d’une demi-heure par jour depuis plus d’un demi-siècle! Je te r-embrasse. Joe 

Quand la lecture nous fait vivre plus longtemps

> > > Un mode de vie sain, dans un corps sain, pour vivre plus longtemps : c’est ce que l’on nous a toujours appris. Mais un nouvel élément pourrait s’ajouter à l’équation de la vie éternelle : la lecture.Mathilde Trocellier. Photos : Anthony Tran / Unsplash. | Le 06 juin 2020

> > > On le sait, pratiquer une activité physique régulièrene pas abuser sur le sucre, faire attention à sa santé, etc. sont autant d’habitudes saines qui nous permettent de vivre plus longtemps. En effet, plus on prend soin de son hygiène de vie et plus notre espérance de vie est longue. Mais si on nous a toujours dit que le sport et l’alimentation étaient les principaux facteurs de la longévité de la vie, l’Université de Yale en aurait trouvé un nouveau, bien étonnant.

> > > La lecture comme secret de la vie éternelle

> > > En effet, la prestigieuse université de Yale, qui réalise depuis sa création de nombreuses études, en a publié une dont les résultats sont bluffants. Cette étude, menée pour étudier les bénéfices de la lecture, est arrivée à une conclusion encourageante : les lecteurs de romans et autres livres ont 23% de risque en moins de mourir dans les 12 années qui suivent.
> > Pour obtenir ces résultats, les scientifiques ont réparti leurs sujets en trois groupes : ceux qui ne lisent jamais, ceux qui lisent moins de 3h30 par semaine (soit 30 minutes par jour au maximum) et ceux qui lisent plus de 3h30 par semaine (soit 30 minutes par jour au minimum).

> > > Comment expliquer ce résultat ?

> > > Si ce résultat est étonnant, c’est avant tout parce qu’on nous répète que l’espérance de vie est rattachée à la santé, à la nourriture, à l’exercice physique… Ce que n’est pas la lecture, en principe !
> > Car les vrais lecteurs le savent : les livres sont la meilleure nourriture spirituelle terrestre !
> > Or, c’est précisément comme ça que les scientifiques de Yale ont interprété ce résultat : le fait de lire permet de stimuler son cerveau, donc de ralentir le déclin cognitif, de préserver sa mémoire et de réduire les risques de développer une maladie dégénérative.

 Enfin une bonne excuse pour se plonger dans un bon livre et ne plus en sortir ou pour redécouvrir les joies de la littérature, en lisant notamment ces livres à avoir lu au moins une fois dans sa v ie !