Les morts de la Saint-Jean d’Henning Mankell

Les morts de la Saint-Jean par Mankell
  Les Morts de la Saint-Jean d’Henning Mankell ( Points P971 – 564 pages )
 
 
Un polar suédois haletant qui nous emmène durant toute une enquête laborieuse de Wallander du début jusqu’à la dernière page. 
L’auteur nous décrit en détails le problème des diabétiques. J’ai donc assisté aux inconvénients urinaires de Wallander !
Je ne sais pas si vous êtes comme moi mais quand je lis, l’histoire se déroule comme un film dans ma tête… Suis-je la seule ? Pareil quand on me narre un évènement.
La nuit de la Saint Jean trois jeunes sont tués d’une balle dans la tête dans une clairière isolée d’une forêt. Ils faisaient juste la fête en étant costumés. 
Les parents recevant quelques cartes postales les croient partis en vacances à l’étranger. Sauf une mère qui s’inquiète.
Un policier du commissariat de Wallander est retrouvé assassiné par un coup de fusil en pleine tête. 
Une enquête difficile démarre sans aucun élément.
Nous souffrons avec toute l’équipe du commissariat. Peu d’heures de repos, ils s’alimentent sur le pouce.
Wallander découvre qu’il est diabétique. Mais la chasse au tueur est une priorité absolue car il continue à tuer.
Marie Reine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *