Train de nuit pour Lisbonne de Pascal Mercier

Train de nuit pour Lisbonne par Mercier


 
 
 
De la part de Joèl 
> Message du 11/05/21 10:52
> De : joel
> A : “Reine” 
> Objet : Re: LASTULU
>
>> Hello, voici un avis de plus!
> “S’il est vrai que nous ne pouvons vivre qu’une seule partie de ce qui est en nous, qu’advient-il du reste?” Cette phrase que rencontre le narrateur au hasard de sa vie déjà mûre, rend assez bien compte du “Train de nuit pour Lisbonne” qu’a publié Pascal Mercier avec un grand succès en 2004.  L’auteur s’attache à rendre l’importance des mots, à la façon dont l’un d’eux, banal mais prononcé avec une sensibilité particulière, juste au moment où nous jouissions aussi d’une sensibilité particulière, peut nous entraîner dans une vie nouvelle, la nôtre, dont nous ne soupçonnions pas l’existence… et jusqu’à Lisbonne!
> Je n’ai pas eu le courage de lire en allemand, sa langue originale, ce long roman de plus de cinq cents pages mais j’ai apprécié la traduction de Nicole Casanova, exempte de beaucoup des lourdeurs trop souvent habituelles dans les traductions. Ce serait amusant de se procurer le texte orignal pour constater la façon dont la traductrice a su s’éloigner de l’allemand, sans le trahir, pour rendre en français la saveur et la subtilité de l’auteur.
> L’auteur, de son vrai nom Peter Bieri, est suisse et professeur de philosophie. Et certes, une vision philosophique de la vie, du monde et des hommes est très présente dans le livre mais, loin de le rendre pesant, elle contribue à dévoiler mille et une sensations ressenties trop souvent presque inconsciemment par nous tous. Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas lu un texte aussi dense.
> Bien amicalement,   Joël

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *