La ferme du bout du monde de Sarah Vaughan

La Ferme du bout du monde par Vaughan
 De la part d’Aline
 
 
 
 
> Message du 11/03/21 12:04
> De : “Aline 
> A : “‘MARIE REINE
> Objet : un avis sur
>
>Coucou Marie Reine
 
« La ferme du bout du monde» de Sarah Vaughan  
1939.  Will et Alice trouvent refuge auprès de Maggie, la fille du fermier. Ils vivent une enfance protégée des ravages de la guerre. Jusqu’à cet été 1943 qui bouleverse leur destin.
Eté 2014. La jeune Lucy, trompée par son mari, rejoint la ferme de sa grand-mère Maggie. Mais rien ne l’a préparée à ce qu’elle va y découvrir.
Deux étés, séparés par un drame inavouable. Peut-on tout réparer 70 ans plus tard ?
Cornouailles, une ferme isolée au sommet d’une falaise. Battus par les vents de la lande et les embruns, ses murs abritent depuis trois générations une famille…. et ses secrets. Encore une belle histoire, agréable à lire. J’ai beaucoup aimé.
En attendant les prochains avis.
Bizzzzz, bonne fin de semaine
 
Aline

De la part de Danielle

envoyé : 17 juillet 2022 à 17:08
de : Danielle 
à : mireine
objet : LASTULU

Bonjour Marie-Reine,

Il y a quelque temps ALINE nous a conseillé la lecture du roman de :

SARAH VAUGAN   “LA FERME DU BOUT DU MONDE”

Merci ALINE, j’ai beaucoup aimé ce roman.

L’histoire se déroule sur la lande, dans une ferme isolée en Cornouailles. En1939 Will et Alice sont réfugiés chez les parents de Maggie.

En 2014 Lucy, malheureuse en ménage, trompée par son mari se réfugie chez sa grand-mère Maggie.

Un terrible secret va nous tenir en haleine jusqu’à la dernière page.

J’ai beaucoup aimé les descriptions des paysages, il me semblait voir la beauté et la richesse des Cornouailles.

L’odeur de l’aubépine, des foins coupés, l’odeur de l’herbe mouillée après l’orage, on ferme les yeux et des souvenirs d’enfance nous envahissent.

Une pénibilité du travail de la terre que j’ai bien connue chez mes grands-parents.

Et une question : peut-on, après 70 ans, dévoiler un secret et retrouver la serennité.

Très belle écriture. 

Roman à conseiller.

Bizz

Danielle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *