Neige d’Orhan Pamuk

Neige par Pamuk



 
 
 
 
 
 De la part de ma cousine Christine 
 
Si vous avez lu ce livre, qu’en pensez vous ? je ne l’ai pas encore lu !
 
Je suis allée il y a quelques années en Turquie et j’ai ressenti que le pauvre Ataturk qui avait donné le droit de vote aux femmes avant la France et modernisé son pays était oublié …. 
marie reine
 
 
 
> Message du 29/06/20 17:25
> De : “Christine 
> A : “Marie Reine 
> Objet : Latulu
>
>,  
>
NEIGE
d Orhan Pamuk
Orhan PAMUK est un ecrivain majeur en Turquie,  trés talentueux.
Prix Nobel de littérature .
et prix Medicis etranger  avec ce roman  Neige, écrit  en 2002.
Ka, homme célibataire de 42 ans, poète et journaliste, un peu triste, quitte son exil allemand d Istanbul pour suivre des elections qui se déroulent dans la ville de son enfance, Kars.
Il doit ecrire un article au sujet des filles suicidaires portant le foulard.
Il est l objet de diverses sollicitudes de fanatisme religieux.
On est surpris par le ton nostalgique, telle la neige qui nimbe chaque page.
Depuis Ataturk,  l eau a coulé sous les ponts…
Une religion tente de s imposer dans ce pays ces dernieres annees,  par la contrainte .
Beaucoup de longueurs,  pas d action, atmosphère désagréable, lenteurs, fanatisme religieux…
Qu en pensent les Latulu qui l ont lu ?

>
Marie Reine,  je serai contente d avoir ton avis
Bises
Christine 


                                                         Neige d’Orhan Pamuk ( Gallimard – 486 pages )

Un peu de difficulté à rentrer dans l’histoire.

Est-ce un roman ?

Orhan Pamuk a -t -il voulu nous montrer ou analyser une population turque ( Kémalistes, Policiers, Femmes voilées, Islamistes, Soldats, Professeurs, Artistes de Théatre, Divorcés etc ..). 

       Ka, poète rentre d’Allemagne et arrive à Kars, ville frontière et pauvre.

Il déclare venir en tant que journaliste pour faire un article sur les élections et le suicide de femmes voilées. En réalité il désire revoir une femme, Ipek.

La neige commence à tomber et bientôt la ville va se trouver couper du monde.

Un putsch militaire tourne au carnage. 

Ka est heureux avec Ipek mais il a peur du bonheur …. C’est un tourmenté.

Ce roman est complexe. Il faut chercher derrière les phrases …. Il y a matière à de nombreuses discussions. 

Il m’a laissé songeuse. 

Si une ou un Lastulu veut bien m’en parler, j’en serais très contente.

Certainement un livre à lire plein de magnifiques descriptions d’une ville sous la neige. Quel talent Monsieur Orhan Pamuk !

Bonne lecture

Marie Reine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *