La Succession de Jean-Paul Dubois

La succession par Dubois
30/11/19 14:37
objet
LATULU
voir l’en-tête complet
 
                         La Succession de Jean-Paul DUBOIS ( 431 Pages Editions de l’Olivier)
 

J’ai oublié qui m’a conseillé cet écrivain  ! Donc j’avais demandé il y a de nombreux mois ce livre à ma médiathèque pour découvrir Jean-Paul Dubois. Depuis il a obtenu le Prix Goncourt 2019.

Paul Katrakilis réussit ses études de médecine malgré sa passion pour la pelote basque. Il part vivre à Miami et devient joueur professionnel de cesta punta.
Il faut dire que le jeune Paul a une famille bizarre ! Le grand-père était un des médecins de Staline et conserve une lamelle de son cerveau dans du formol.
Sa mère vit d’une façon fusionnelle avec son frère. Elle se suicide dans la Triumph de son mari au gaz d’échappement.
Son père est médecin. A son décès Paul doit revenir pour enterrer son père et et s’occuper de la succession…..Un lourd héritage l’attend…..
Ne connaissant rien à la pelote basque, certains passages m’ont laissé indifférente. Par contre quand Paul sauve de la noyade un chien et l’adopte en le baptisant Watson mon intérêt s’est réveillé brusquement. Moi aussi j’ai eu un chien nommé Watson ! 
Un passage m’a également marqué! L’écrivain soulève le grave problème de la fin de vie et de la possibilité d’être aidé pour en terminer plus tôt.
Un style très fluide et agréable qui confirme son talent. Je ne suis pas étonnée qu’il ait pu obtenir le Goncourt pour un autre roman ” Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon “

Bonne lecture

Marie Reine
 
 
 De la part de Patricia
 
J’avais donné mon avis sur ce livre.  J’ai aimé aussi Marie Reine
 
 
> Message du 03/07/20 15:17
> De : patricia
> A : “MARIE REINE” 
> Objet : LATULU
>
>DUBOIS Jean-Paul
La succession
Paul a fait des études de médecine mais vit ses meilleurs moments en tant que joueur de pelote basque à Miami.. c’est l’histoire d’une famille déjantée.. avec une succession pas facile !

 
 
C’est un livre qui commence légèrement, mais qui se termine gravement.
 
J’ai aimé…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *