Les Chaussures Italiennes



 Les chaussures italiennes d’Henning Mankell ( Seuil- 341 pages)

 

 

Si vous commencez ce roman …  Impossible de vous arrêter. A lire devant la cheminée ou sous la couette car vous allez en Suède dans le froid.

Frederik vit comme un ermite sur son ile de la Baltique. Il a 66 ans, c’est un ours mal léché ! Une chienne, une chatte sont ses compagnes et une maison sans confort, un bateau qui pourrit dans une remise pour décor.

Les jours se ressemblent. Le passage de temps en temps d’un facteur hypocondriaque.

Une erreur médicale a brisé la carrière et le moral de ce chirurgien. Tous les jours, il perce la glace pour se plonger nu et sentir qu’il est vivant.

Un jour il aperçoit au loin sur la glace une vieille femme qui marche difficilement avec un ambulatoire. Il reconnait Harriet, son grand amour de jeunesse qu’il a abandonné sans explications….

Sa vie va en être bouleversée ….

Un livre à lire. Le style est agréable, les sentiments sont justes. Un formidable roman. 

Merci Gérard de me l’avoir prêté.

Bon réveillon.

Prenez soin de vous

Marie Reine

 De la part d’Aline

> Message du 01/03/21 16:31
> De : “Aline 
> A : “‘MARIE REINE 
> Objet : un avis sur
>
>

Coucou Marie Reine

« Les chaussures italiennes» de Henning Mankell  

A 66 ans, Fredrick Welin vit reclus depuis une décennie sur une île de la Baltique avec pour seule compagnie un chat et un chien et pour seules visites celles du facteur de l’archipel. Depuis qu’une tragique erreur a brisé sa carrière de chirurgien, il s’est isolé des hommes. Pour se prouver qu’il est encore en vie, il creuse un trou dans la glace et s’y immerge chaque matin. Au solstice d’hiver, cette routine est interrompue par l’intrusion d’Harriet, la femme qu’il a aimée et abandonnée quarante ans plus tôt. Fredrik ne le sait pas encore, mais sa vie vient juste de recommencer.

Le temps de deux solstices d’hiver et d’un superbe solstice d’été, dans un espace compris entre une maison, une île, une forêt, une caravane, Mankell nous livre ce récit sobre, intime, sur les hommes et les femmes, la solitude et la peur, l’amour et la rédemption.

J’ai aimé sans plus. Par moments je l’ai trouvé très long à lire. Je vais néanmoins attaquer la suite et le finir s’il me plait.

En attendant les prochains avis.

Bizzzzz, bonne semaine

Aline